La première édition des e-Régionales, organisée par ieSS, s’est déroulée le 7 juillet 2022. Nous vous proposons un récapitulatif des informations diffusées lors de cet événement.

Introduction

Intervention de Benoît Bresson, Directeur du GRADeS ieSS

« Avec le Ségur et les projets régionaux, avec les investissements réalisés, toute la coordination qu’il peut y avoir, nous voyons qu’il y a un vrai mouvement autour de la e-santé. »

« ieSS s’est réorienté autour des programmes de santé, des pathologie sur les territoires, des programmes territoriaux et des difficultés des acteurs de santé. »

« C’est maintenant que ça se passe ! Il y a une dynamique très positive. »

Intervention de Yann Le Bras, Président du GRADeS ieSS et Directeur du CHITS

« Nous sommes toujours très intéressés quand les réformes et les nouvelles politiques publiques qui concernent la santé nous sont présentées. Nous sommes encore plus intéressés quand nous voyons des expérimentations sur le terrain et quand les acteurs concernés viennent nous expliquer comment ils se sont emparés de cette réforme, de l’outil proposé et qu’ils nous en font leur retour d’expérience. »

 

« Il y a des solutions qui se présentent à nous et le virage numérique peut nous aider à accélérer des changements nécessaires tant pour la prise en charge des patients et sa qualité que pour soulager et aider l’ensemble des professionnels. »

Intervention de Géraldine Cornet-Gicquel, DSI de l’ARS PACA

« Le schéma directeur régional sur le numérique en santé est d’abord un outil au service du projet régional de santé. Nous sommes bien là pour répondre à des problématiques de santé avec l’appui du numérique. »

« Le schéma directeur régional est prolongé d’un an afin que son calendrier concorde avec celui du PRS et que les équipes de l’Assurance Maladie, de l’ARS et du GRADeS puissent également intégrer les travaux autour du Ségur du numérique et accompagner les professionnels sur les socles d’usage. »

 

Introduction

par Géraldine Cornet-Gicquel

Stratégie régionale de déploiement

Intervention de Benoît Bresson, Directeur du GRADeS ieSS

Stratégie régionale de déploiement

par Benoît Bresson

Enjeux de la coordination et du décloisonnement

Intervention de Marion Chabert, Directrice de la DSDP – ARS PACA

« La coordination du décloisonnement c’est avant tout des organisations et des individus qui ont besoin de parler ensemble, de se coordonner, autour du patient. C’est un des enjeux essentiels de la transformation majeure que vivent tous les acteurs du système de santé. »

« L’outil informatique ne résoud pas tout mais il est indispensable pour répondre aux enjeux auxquels nous sommes tous confrontés. »

 

« Ce qui est important dans la méthode qui est présentée c’est que c’est une méthode qui est à l’écoute des métiers, des spécificités territoriales et certainement, au vue des enjeux, l’un des meilleurs moyens pour réussir. »

Enjeux de la coordination et du décloisonnement

par Marion Chabert

Évolution de la stratégie d’action dans le cadre du virage numérique en santé au sein de la région

Intervention de Benoît Bresson, Directeur du GRADeS ieSS

Un mode de fonctionnement par territoire pilote pour passer à l’échelle de la région : résoudre des problème locaux, transposables et sur lesquels on peut passer à l’échelle rapidement.

 

« Une évaluation de ce qu’il se passe sur le territoire grâce aux délégués territoriaux et de proximité qui nous permet d’appécier les niveaux de maturité. »

« Des indicateurs nous permettent d’établir des diagnostics pour identifier les territoires pilotes et proposer un accompagnement en adéquation avec les besoins. »

« Ce diagnostic nous permet de mettre les bons moyens, au bon moment et pour les bonnes personnes. »

« Aujourd’hui, il y a des territoires pilotes à déterminer. »

 

« L’accompagnement numérique des territoires se fait par pallier, avec le déploiement de packs :

  • Pack 1 : Sécurité et identification
  • Pack 2 : Partage et échange
  • Pack 3 : Coordination organisationnelle
  • Pack 4 : Prise en charge numérique »

 

Stratégie régionale de déploiement

par Benoît Bresson

RETEX Parcours insuffisance cardiaque

Intervention du Dr Jean-Michel Tartière, Cardiologue au CHITS

Visionner l’interview du Docteur Tartière

« Il y a des changements qui s’imposent, des changements drastiques dans les modes d’hospitalisations, dans les modes de communication entre professionnels et globalement dans l’organisation des soins. »

 

« Depuis un an, nous avons construit, avec 7 CPTS du Var, des chemins cliniques à partir de professionnels de santé. Nous les avons construits avec eux, pour aboutir à des chemins spécifiques, qui répondent à des problématiques pour les infirmières, pour les médecins généralistes, etc. »

« Il en est ressorti que nous avions besoin d’un mode de communication qui soit fiable. »

« Grâce à un outil de communication comme AZUREZO, la cellule de coordination, FIL-EAS, communique avec le patient et l’aidant, et peut coordonner les professionnels de santé de ville tels que le généraliste, l’infirmier, le spécialiste ainsi que l’accès à des soins plus spécifiques comme notamment les soins hospitaliers. »

« Nous construisons cet outil de coordination depuis 2018 et l’outil, complet, avec l’outil de communication AZUREZO, a été inauguré le 15 juin dernier. »

« En un peu moins d’un mois, nous avon déjà 85 dossiers patients intégrés à cet outil et partagés avec un cercle de soins, avec 10 CPTS et un Centre Hospitalier. »

 

« Il n’y a pas de coordination sans outil numérique. »

« Le numérique n’est qu’un outil qui ne fonctionne pas sans un projet, sans un plan de développement global, sans un plan de formation et sans la personnalisation des interfaces. »

RETEX Parcours insuffisance cardiaque

par Dr Jean-Michel Tartière

RETEX Coordination ville-hôpital

Intervention du Dr Jean-Louis Gerschtein, Médecin généraliste à la MSP de la Roya

« En régiona PACA, le e-Parcours en PACA est AZUREZO, avec un module de discussion instantanée sécurisé et un module de dossier de coordination numérique centré patient. »

 

« Le territoire de la Rivera française a été pilote sur le déploiement de l’outil e-Parcours, avec une collaboration étroite avec le DAC Est-Azur. Très rapidement, nous avons voulu articuler ce projet avec l’hôpital pour les parcours transversaux. »

« La première étape a été de définir, entre tous les professionnels concernés, comment nous voulions travailler ensemble. Ce n’est que dans un deuxième temps que nous avons pu dire que nous avions besoin d’un outil. Nous avons donc défini des cas d’usages en phase avec des besoins concrets. »

« Nous avons choisi d’adopter une démarche progressive, en nous appuyant tout d’abord sur une structure qui était assez mature et ensuite encourager l’effet d’entraînement, par l’usage. Très rapidement, l’ensemble des professionnels de santé sont passés sur AZUREZO. »

 

« Que nous ont permis AZUREZO et cette expérimentation ?

  • Renforcer la coordination usuelle entre professionnels de santé libéraux
  • Faciliter les admissions directes, avec une pirorité sur le sujet âgé
  • Développer et sécuriser l’échange d’informations entre professionnels libéraux et hospitaliers
  • Créer un parcours coordonné ville-hôpital de prévention et de prise en charge du cancer colo-rectal »

 

RETEX Coordination ville-hôpital

par Dr Jean-Louis Gerschtein

RETEX Parcours cancéro

Intervention du Dr Michèle Pibarot, Médecin coordonateur ONCO Paca-Corse & de Xavier Barbaud, Responsable SI ONCO Paca-Corse

« Au cours de l’année qui vient de passer, nous avons vu décoller notre dossier communicant de cancérologie. D’une part, il s’est ouvert totalement vers le parcours coordonné ville-hôpital, devenant ainsi un parcours numérique en cancérologie, et d’autre part, les différents acteurs ont tous été impliqués pour que l’outil réponde vraiment aux besoins. »

« Ce parcours numérique en cancérologie est un élément fondamendal de la stratégie décennale de lutte contre le cancer. »

RETEX Parcours cancéro

par Dr Michèle Pibarot & Xavier Barbaud

Soutien des sociétés savantes à la démarche régionale

Intervention du Pr Olivier Guérin, Président de la Société Française de Gériatrie et de Gérontologie

« L’utilisation des outils numériques au service de la santé doit se faire dans une vision nouvelle, dans une organisation qui doit certainement être repensée. »

« Nous, acteurs du système, nous avons beaucoup de choses à apporter pour que nos organisations évoluent pour s’adapter au mieux aux besoins de santé de notre population. Ces besoins ont changés sans forcément que notre organisation se modifie à heuteur des enjeux. »

« L’augmentation de la longévité s’est accompagnée d’une modification profonde des besoins de santé, passant de besoins curatifs en premier lieu, aux besoins du fonctionnel maintenant et à la chronicité des maladies. Au-delà du soin, nous avons aussi à préserver l’autonomie de notre population. Ce changement est un changement de paradigme profond pour nous tous et touche en premier lieu nos organisations. »

 

« La promesse du digital est une promesse de qualité car elle nous permet de tenter des choses, d’expérimenter dans des échelons territoriaux qui doivent être bien définis pour que l’on puisse traiter ces sujets de coordination, prévention, soin, suivi. Nous devons aussi imaginer le soin de demain et son organisation, c’est-à-dire un soin primaire très soutenu, très territorialisé et très structuré. C’est possible aujourd’hui, nous avons la capacité de le faire. »

 

Soutien des sociétés savantes

par Pr Olivier Guérin

Soutien de l’Assurance Maladie à la transformation du système de santé

Intervention d’Audrey Martino, Sous-Directrice de la CPAM des Bouches-du-Rhône

« L’Assurance Maladie soutient et s’inscrit totalement dans cette dynamique. »

« L’Assurance Maladie n’est pas seulement un opérateur, elle est aussi en soutien et dans l’accompagnement du système de santé pour porter toutes ces transformations. »

Soutien de l'Assurance maladie

par Audrey Martino

Retour en images